Le salaire, encore et toujours premier critère d'attractivité des entreprises



Jeudi 27 Mai 2021
Olivier Sancerre

Le salaire reste le premier critère d'attractivité d'une entreprise pour plus de 6 Français sur 10. Toutefois, alors que la crise économique frappe, la sécurité de l'emploi recule d'une année sur l'autre.


Les Français regardent d'abord le salaire

La 12e étude annuelle du cabinet de ressources humaines Randstat sur les critères d'attractivité des entreprises est riche d'enseignements. Le premier, c'est que les trois principaux critères ne changent pas ! Crise sanitaire ou pas, les Français placent toujours la rémunération en tête pour 65% d'entre eux. L'ambiance au travail suit pour 63% des personnes interrogées, puis l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle (53%). Ce trio de tête n'a pas évolué en cinq ans, ce qui démontre une grande stabilité pour les Français (et les employeurs savent ce qu'ils ont à faire…).

Alors que la crise sanitaire a provoqué une crise économique, les entreprises françaises ont été jusqu'à présent assez épargnées : les importantes mesures de soutien à l'économie ont joué leur rôle d'amortisseur social, constate l'étude, et l'explosion redoutée du chômage n'a pas eu lieu, du moins pas encore. Le critère de la sécurité de l'emploi n'obtient donc que 52%, un chiffre en recul par rapport à 2020.

La peur de la perte de l'emploi

Ailleurs en Europe, la situation est bien différente puisque la sécurité de l'emploi est citée par 62% des personnes interrogées comme critère d'attractivité. Les mesures d'aides mises en œuvre par nos voisins n'ont pas eu le même effet au niveau du chômage. Retour en France avec un autre enseignement : 32% des jeunes de moins de 24 ans craignent de se retrouver sans emploi, contre 16% des 55 ans et plus, relève Randstat. 

La pandémie a aussi eu pour effet d'installer le télétravail chez de nombreux Français. À tel point que le travail à domicile est cité comme critère d'attractivité par 38% des personnes interrogées, faisant ainsi son entrée dans les dix critères les plus importants. Il faudra voir comment il évoluera au fur et à mesure de la réouverture de l'économie et des entreprises.



Tags : salaire





Les concessions, un modèle qui plaît aux régions françaises

27/05/2021

Le début des soldes décalé au 30 juin 2021

27/05/2021

Le salaire, encore et toujours premier critère d'attractivité des entreprises

27/05/2021

Dons aux associations : les montants en hausse de 13,7% en 2020

20/05/2021

Indemnisation des pertes d’exploitation : les TPE attaquent AXA

06/05/2021

Allocation chômage pour travailleurs indépendants : 18 mois plus tard, le bilan est maigre

29/04/2021

CLCV : haro sur les jus de fruit !

29/04/2021

Le gestionnaire des gares dans la ligne de mire de la Cour des comptes

22/04/2021