Le Prêt à taux zéro maintenu jusqu’à fin 2023



Jeudi 7 Octobre 2021
Anton Kunin

Le fonctionnement du Prêt à taux zéro (PTZ) restera inchangé jusqu’à fin 2023, a annoncé la ministre déléguée chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, au micro de BFM Business le 7 octobre 2021.


Le PTZ prolongé aux mêmes conditions jusqu’à fin 2023

Gros soulagement pour les candidats à l’accession à la propriété. Le Prêt à taux zéro (PTZ) ne s’arrêtera pas en 2022, il pourra être souscrit jusqu’à fin 2023 au moins. L’annonce de cette prolongation a été faite par Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée chargée du Logement, le 7 octobre 2021 sur BFM Business.

Comme l’a expliqué la ministre, ses services trouvent compliquée à mettre en place la réforme de la « contemporisation » des revenus des candidats à la souscription PTZ, pour cette raison cette réforme prendra du temps et ne sera pas effective en 2022. La décision a donc été prise de prolonger le PTZ jusqu’à fin 2023 au moins.

PTZ : pour le moment, ce sont toujours les revenus de l’année N-2 qui seront pris en compte

Pour rappel, le PTZ bénéficie aux personnes qui n’ont pas été propriétaires de leur logement au cours des deux années précédentes et sert à financer l’achat de la résidence principale. Il est principalement destiné à l’achat de logements neufs. Le prêt peut couvrir jusqu’à 40% du coût total de l'opération dans les zones les plus tendues. Dans les zones B2 et C, il peut couvrir 20% du total. Dan le cas de l’achat d’un logement ancien, il peut être utilisé uniquement si le logement nécessite de lourds travaux, toujours dans les zones B2 et C.

Sachez aussi que le délai de 2 ans n’est pas exigé si le candidat à sa souscription est handicapé, victime de catastrophe naturelle ou technologique, nu-propriétaire ou usufruitier. Jusqu’à ce que la réforme soit mise en place, ce sont les revenus de l’année N-2 qui sont pris en compte, ils ne doivent pas dépasser les plafonds défini chaque année par décret.



Tags : immobilier, prêt





Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021