La France enregistre un fort rebond de la consommation



Jeudi 10 Juin 2021
Olivier Sancerre

Les consommateurs sont au rendez-vous du rebond de l'activité économique en France, selon Bruno Le Maire. Le ministre de l'Économie a également fait le point sur la fin des aides et sur la taxation d'Amazon.


La consommation va bon train

Le retour de l'activité est « très fort », s'est réjoui Bruno Le Maire chez RMC et BFMTV. Cet enthousiasme ne tombe pas de nulle part : le ministre de l'Économie s'appuie en effet sur les données des transactions par cartes bancaires. « L’activité française en matière de consommation est de 15% en moyenne [plus élevée] par rapport à la même période en 2019 », révèle-t-il. De quoi se montrer optimiste pour l'objectif de croissance du gouvernement qui est fixé à 5% en 2021.

« Cela veut dire que la consommation redémarre fort en France. C’est un très bon signal et un très bon indicateur », confirme le locataire de Bercy. Les consommateurs répondent donc présents, après des mois de restrictions, de confinement et de couvre-feu. Depuis le 9 juin, ce dernier est d'ailleurs passé à 23h (il disparaîtra définitivement le 30 juin). Ce rebond intervient alors que les entreprises voient les aides de l'État s'amenuiser.

Les aides progressivement coupées

Bruno Le Maire explique néanmoins que dans certains secteurs, comme l'hôtellerie et la restauration, le soutien est toujours présent mais il va se réduire. Ainsi, le fonds de solidarité pour les restaurants va passer de 40% de la perte en juin (par rapport à juin 2019), à 30% en juillet et 20% au mois d'août. Pour le ministre, « c’est le début de la fin du quoi qu’il en coûte avec une clause de rendez-vous fin août pour s’assurer que personne ne rencontre de difficultés majeures ».

Enfin, faisant suite à l'accord du F7 Finances autour d'une taxation mondiale des cent plus grandes entreprises, le locataire de Bercy s'est engagé à tout faire pour qu'Amazon soit effectivement frappé par cet impôt. Il se pose en effet la question des surprofits qui ne seraient au niveau escompté, en raison notamment des activités de livraison aux marges faibles. Pour le ministre, la solution « réside dans la segmentation des activités d'Amazon pour que tout ce qui est très profitable soit bien l'objet de cette taxation digitale ».



Tags : croissance





Les concessions, un modèle qui plaît aux régions françaises

27/05/2021

Le début des soldes décalé au 30 juin 2021

27/05/2021

Le salaire, encore et toujours premier critère d'attractivité des entreprises

27/05/2021

Dons aux associations : les montants en hausse de 13,7% en 2020

20/05/2021

Indemnisation des pertes d’exploitation : les TPE attaquent AXA

06/05/2021

Allocation chômage pour travailleurs indépendants : 18 mois plus tard, le bilan est maigre

29/04/2021

CLCV : haro sur les jus de fruit !

29/04/2021

Le gestionnaire des gares dans la ligne de mire de la Cour des comptes

22/04/2021