Pour le président du Medef, les salaires vont augmenter



Jeudi 26 Août 2021
Olivier Sancerre

Aucun salarié ne viendra s'en plaindre : les salaires vont augmenter dans les prochains mois, a assuré Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef. Mais ce dernier prévient que les prix risquent d'augmenter aussi…


Pénurie de talents

Loin de la crise économique que beaucoup prédisaient suite à la crise sanitaire, les entreprises ont repris le travail, ce qui se répercute sur un marché de l'emploi en tension. Beaucoup de chefs d'entreprise rencontrent des difficultés pour recruter, c'est d'ailleurs « le sujet numéro 1 » selon Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef. Et qui dit difficulté de recruter, implique une hausse des salaires : les entreprises doivent attirer et conserver les talents !

Une loi de l'offre et de la demande bien comprise par Bruno Le Maire, qui a justement demandé « une meilleure rémunération pour ceux qui ont les revenus les plus faibles ». Le message a été entendu par Geoffroy Roux de Bézieux, qui a expliqué au micro de Franceinter qu'au vu des difficultés de recrutement, « en début d'année - puisqu'en général ça se négocie en début d'année - il y a aura forcément des augmentations assez significatives ». Et ce, dans tous les secteurs.

Économie low-cost

Mais ce sont surtout dans les secteurs qui ont du mal à recruter que les augmentations de salaires devraient être les plus visibles : restauration, hôtellerie, construction, bâtiment, industrie… Le patron des patrons explique toutefois que les salaires ont déjà commencé à augmenter : « l'année dernière, le pouvoir d'achat des Français, globalement, y compris les retraités et les fonctionnaires, a augmenté ». Grâce surtout aux aides publiques massives.

Geoffroy Roux de Bézieux a une réflexion intéressante sur ces augmentations de salaires. Il prévient qu'en parallèle, les prix aussi risquent d'augmenter, ce qui pose « la question du coût de l'économie low-cost. Quand vous voyagez pour 20 euros avec un billet d'avion, quand vous avez des menus promotionnels à 5,99 euros, derrière il faut se dire qu'il y a les salaires qui sont payés ». Il demande aux Français s'ils veulent « sortir » de cette économie à bas coût.



Tags : salaires





Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021