Les défaillances d’entreprises bondissent de 50% en 2022



Jeudi 19 Janvier 2023
Anton Kunin

Avec 42.500 procédures ouvertes sur 2022, le nombre de défaillances d’entreprises accuse une hausse exceptionnelle de près de 50% par rapport à 2021, un rythme de progression observé auparavant, révèle le cabinet Altares.


Les procédures de sauvegarde affichent une hausse de 54,3% sur un an

L’année 2022 a vu la défaillance de 42.500 entreprises (dont 12.256 au quatrième trimestre). C’est 49,9% de plus qu’en 2021… mais toujours 18% de moins qu’en 2019, dernière année avant la crise Covid-19, a comptabilisé le cabinet Altares. Autre enseignement de ce bilan annuel : le nombre de procédures de sauvegarde est au plus haut sur cinq ans (1.125 jugements prononcés en 2022). Leur nombre est d’ailleurs en hausse de 54,3% sur un an, avec une accélération encore plus spectaculaire au quatrième trimestre 2022 (+73%). Toujours est-il que ce dispositif, réservé aux seules entreprises n’étant pas en cessation de paiement, représente toujours moins de 3% de l’ensemble des procédures.

« Si le cataclysme n’a pas eu lieu en 2022, le rythme [des défaillances] est plus soutenu qu’envisagé, faisant craindre un retour aux valeurs d’avant crise plus tôt que prévu. 2023 pourrait dépasser le seuil de 2019 et nous ramener aux valeurs de 2017, au-delà de 55.000 », commente Thierry Millon, directeur des études chez Altares.

Les défaillances de PME se sont envolées de 78% sur un an

Et le pire pourrait encore être à venir. « Pour certaines TPE et PME, les chances de survie sont compromises. En cause, les difficultés d’approvisionnement, l’explosion des coûts des matériaux et les problèmes de recrutement. Les contraintes financières (remboursement des dettes Covid et notamment PGE ; inflation ; hausse des taux ; facture énergétique, etc.) sont malheureusement vouées à peser toujours plus lourd sur les TPE et PME », poursuit Thierry Million.

Ce bilan annuel révèle par ailleurs que la situation est particulièrement préoccupante pour les PME de 10 à 99 salariés. 3.214 ont défailli en 2022, contre 1.804 en 2021, soit une envolée de 78% sur un an. En même temps, les sociétés les plus grandes ne sont pas épargnées puisque près d’une centaine (95) a fait l’objet d’une procédure. La hausse des procédures sur ce « segment » (+28%) est néanmoins très en-dessous de la moyenne globale.




Dans la même rubrique :
< >





Les taux d’usure augmenteront très légèrement au 1er janvier 2023

29/12/2022

Vers un bénéfice net record pour la SNCF

28/12/2022

Produits de la pêche : l’information des consommateurs est trop souvent incomplète

22/12/2022

Pas de récession en 2023, selon la Banque de France

21/12/2022

La fin de la remise systématique des tickets de caisse repoussée au 1er avril 2022

15/12/2022

L'emploi salarié dans le secteur privé toujours en grande forme

14/12/2022

Nitrites : Yuka gagne pour la première fois contre les charcutiers

08/12/2022

Véhicules d’occasion : nouvelle chute des immatriculations en novembre 2022

01/12/2022