Assurance chômage : les comptes de l’Unédic à nouveau dans le vert



Jeudi 23 Février 2023
Anton Kunin

Lourdement plombé par l’activation massive du chômage partiel au plus fort de l’épidémie de Covid-19 et par un fort taux de chômage qui a suivi dans l’immédiat, l’Unédic vient tout juste de redresser ses comptes. Le bilan du régime est désormais excédentaire.


L’Unédic sort du rouge grâce à une conjoncture favorable sur le marché de l’emploi

Le déficit du compte de l’assurance chômage est désormais de l’histoire ancienne. En 2023, il sera positif et même confortablement excédentaire : à fin 2023, le solde de l’Assurance chômage devrait s’établir à 3,8 milliards d’euros, anticipe l’Unédic, l’opérateur en charge de la gestion de l’assurance-chômage. Et la tendance au redressement devrait se poursuivre encore, avec un excédent de 4,7 milliards d’euros prévu en 2024, puis 8,6 milliards d’euros en 2025.

L’Unédic anticipe une hausse de ses recettes à 45,7 milliards d’euros (pour une dépense de 41,9 milliards d’euros) en 2023, puis à 47,5 milliards d’euros (pour une dépense de 42,8 milliards d’euros) en 2024, puis à 48,9 milliards d’euros (pour une dépense de 40,3) en 2025. Cette hausse des recettes devrait être possible grâce à la hausse des salaires, qui sont à leur tour tirés à la hausse une inflation particulièrement intense. Car les cotisations chômage sont calculées et versées en pourcentage du salaire : plus le salaire est élevé, plus élevées sont les cotisations chômage donc.

Assurance chômage : le durcissement des conditions d’indemnisation a aidé l’Unédic à sortir du rouge

Les dépenses de l’Unédic devaient, quant à elles, reculer. Et c’est logique : moins il y a de chômeurs à indemniser, moins l’organisme dépense. Et ce n’est pas tout : il y a aussi les réformes de l’Assurance chômage entrées en vigueur en 2021 et en 2023. Avec ces deux réformes, le législateur a rendu l’indemnisation moins généreuse en durcissant les conditions d’accès, en réduisant les montants et la durée de l’indemnisation. Autant d’économies pour l’Unédic !

Cette sortie du rouge devrait permettre à l’Unédic de commencer à résorber sa dette. En 2023, l’opérateur espère rembourser 3,75 milliards d’euros d’emprunts de moyen et long terme. À fin 2023, son endettement devrait ainsi s’établir à 55,5 milliards d’euros, puis à 50,8 milliards d’euros fin 2024 et 42,2 milliards d’euros fin 2025.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Avril 2024 - 06:00 Crise de croissance chez Tesla






Services à la personne : la Cour des comptes prône une rationalisation des aides

28/03/2024

Catastrophes naturelles : le lourd bilan 2023 pour les assureurs

28/03/2024

Altice (SFR) dans la tourmente : entre perte d'abonnés et stratégie de désendettement

21/03/2024

La lutte contre la fraude fiscale et sociale rapporte à l’État

21/03/2024

Travail dissimulé : 1,2 milliard d'euros de cotisations éludé en 2023

14/03/2024

Bercy vise 20 milliards d'économies supplémentaires pour 2025

07/03/2024

Nokia taille de nouveau dans ses effectifs en France

07/03/2024

Tarifs bancaires : une augmentation modérée en 2024

29/02/2024
Facebook
Twitter