Privatisation de la Française des Jeux : en novembre, d'après Bruno Le Maire



Dimanche 1 Septembre 2019
Olivier Sancerre

La privatisation de la Française des Jeux est en bonne voie : Bruno Le Maire prévoit le lancement de l'opération d'ici la fin de l'année, avec une ouverture pour les particulier.


La Française des Jeux sera privatisée d'ici la fin de l'année, a assuré le ministre de l'Économie au Grand Rendez-Vous Europe 1/CNews/Les Echos. Bruno Le Maire a esquissé une date : « sans doute avant la fin du mois de novembre, sauf chute des marchés d'ici là ». Les turbulences actuelles sur les places financières devront se calmer au préalable avant que le gouvernement enclenche l'opération. Si c'est le cas, alors « courant novembre, les particuliers pourront acheter des titres », assure encore le locataire de Bercy. Le gouvernement entend faire de cette privatisation un succès auprès l'actionnariat populaire.

« Nous réfléchissons à des possibilités de décote sur le prix de l'action. Je souhaite que les Français y participent le plus largement possiblement avec, par exemple, des actions gratuites en fonction de la durée de détention de ces titres », ajoute le ministre de l'Économie. Ce n'est qu'un aspect de la réflexion du gouvernement en la matière. Il reste des conditions qui sont toujours en cours de définition. Néanmoins, il a tenu à rappeler la raison pour laquelle l'État veut vendre sa participation dans la Française des Jeux : « le rôle de l'Etat n'est pas de s'occuper des jeux de tirage et de grattage ».

L'État possède 72% du capital de la Française des Jeux. Au terme de cette privatisation, il n'en aura plus que 20%, suffisant pour s'assurer du « contrôle sur l'addiction en complément de la future autorité [de régulation des jeux] » qui sera mise en place dans les prochaines semaines. Le résultat de l'opération sera versé dans un fonds pour l'innovation qui doit atteindre les 10 milliards d'euros avec la privatisation d'Aéroports de Paris. Cette dernière est cependant contestée par plusieurs opposants.








Tourisme : la France ne fait plus partie des 50 destinations les plus sûres

31/10/2019

La fiscalité « hors norme » des carburants et du tabac pointée dans une étude

31/10/2019

Les banques n'auraient pas respecté le plafonnement des frais pour les clients fragiles

24/10/2019

Frais bancaires : les banques ne tiendraient plus leurs promesses

24/10/2019

SNCF : 188 gares accueillent moins d'un voyageur par jour

24/10/2019

Les inégalités de revenus ne diminuent pas en France

18/10/2019

Gaspillage : près de 14% des aliments se perdent entre la ferme et le supermarché

17/10/2019

Les salariés non-cadres ont bénéficié d'une belle hausse de leur rémunération en 2019

17/10/2019