Les rémunérations des grands patrons en forte hausse en 2021



Mercredi 23 Novembre 2022
Olivier Sancerre

Alors que l'inflation comprime le pouvoir d'achat des Français, le contraste est saisissant avec la rémunération en forte hausse des grands patrons des entreprises françaises cotées en Bourse.


Carlos Tavares, champion de la rémunération

Les fins de mois ne sont pas difficiles pour les dirigeants des plus grandes entreprises françaises cotées en Bourse. Selon Proxinvest, leur rémunération atteint 4,5 millions d'euros au titre de l'exercice 2021 pour le SBF 120 (les 120 sociétés en Bourse les plus importantes). Un chiffre en hausse de 22% par rapport à 2019. Et pour les grands patrons du CAC40, autrement dit des 40 plus grandes entreprises cotées, c'est encore plus élevé : 7,9 millions d'euros, en hausse de 52%.

Le podium des dirigeants les mieux rémunérés est surplombé par Carlos Tavares, le patron de Stellantis, qui a touché 66,7 millions d'euros l'année dernière. Le chiffre est toutefois contesté par le groupe automobile, mais que ce soit pour l'un ou pour l'autre chiffre, cela reste très élevé. « Choquant et excessif », selon les mots d'Emmanuel Macron durant la dernière campagne électorale. Il appelait alors à une réforme au niveau européen, sachant que Stellantis est basé aux Pays-Bas.

Record historique pour les composantes des rémunérations

Viennent ensuite Bernard Charlès, le directeur général de Dassault Systèmes avec 44,1 millions d'euros (+114%), et Daniel Julien, PDG de Teleperformance avec 19,6 millions (+15%). Proxinvest a pris en compte l'ensemble des différents revenus qui composent la rémunération, dont chacun des composants a d'ailleurs atteint des « records historiques ». C'est le cas du salaire fixe, qui a progressé de 1,5% (SBF120) et de 4,2% (CAC40) par rapport à 2019.

Les attributions d'options et d'actions ont augmenté de 39,6% pour le SBF120. Et le bonus annuel moyen progresse de 19,9% (SBF120) et de 33,6% (CAC40). Le bonus le plus généreux a été attribué à Carlos Tavares qui a reçu 7,5 millions d'euros en 2021. Cette étude, la 23e du genre, risque bien de relancer le débat autour de la rémunération des grands patrons, alors que les plus modestes sont étranglés par l'inflation.








Chômage : Le nombre de demandeurs d'emploi en légère baisse au troisième trimestre

16/11/2022

Inflation : le salaire de base a diminué en termes réels

10/11/2022

Les réserves européennes de gaz pourraient bien être à moitié vides à l’hiver 2023-2024

03/11/2022

En France, les défaillances d’entreprises devraient croître de 29% en 2023

27/10/2022

Réseau Action Climat plaide pour une réforme de la prime à la conversion

20/10/2022

Patrick Pouyanné fait la transparence sur sa rémunération, mais c'est peine perdue

19/10/2022

La taxe foncière poursuit sa hausse en 2022

13/10/2022

LVMH immunisé contre la crise : des résultats étincelants pour le groupe de luxe

13/10/2022