La BCE va racheter 750 milliards d'euros de dette



Jeudi 19 Mars 2020
Anton Kunin

La Banque centrale européenne a annoncé un programme de rachat de dette publique et privée à hauteur de 750 milliards d’euros d’ici fin 2020, afin de soutenir les finances publiques des États par ces temps difficiles et rassurer les marchés.


La BCE affiche son engagement en faveur de la stabilité de l’euro

À travers le continent européen, l’activité économique est quasiment à l’arrêt. Et qui dit chiffre d’affaires nul dit aussi recettes fiscales nulles. Dans cette situation, de nombreux pays de la zone euro pourraient bientôt se retrouver sans ressources pour rembourser leurs dettes contractées avant que la crise du coronavirus Covid-19 n’éclate. La Banque centrale européenne (BCE) a donc décidé de voler à leur secours en lançant un ambitieux programme de rachats.

« Des circonstances extraordinaires exigent une action extraordinaire. Il n'y a aucune limite à notre engagement en faveur de l'euro. Nous sommes déterminés à utiliser tout le potentiel de nos outils, dans le cadre de notre mandat », a indiqué Christine Lagarde, la présidente de la BCE, sur son Twitter.

Le programme de rachats durera jusqu’à fin 2020 au moins

750 milliards d’euros seront consacrés dans les mois à venir pour racheter la dette des États qui en ont le plus besoin, ainsi que celle des grandes entreprises. « Le Conseil des gouverneurs terminera son programme de rachats lorsqu’il jugera que la crise du coronavirus Covid-19 est terminée, mais en tout cas pas avant la fin de l’année », fait savoir la BCE.

Comme l’explique Alexandre Hezez, directeur de la gestion financière à la Banque Richelieu, la phrase sur l’absence de limites doit vouloir dire que la règle en vertu de laquelle la BCE ne peut racheter plus d'un tiers de l'encours de la dette d'un pays pourrait ne pas être respectée en cette période exceptionnelle. Selon lui, dans le cadre de ce programme, la BCE pourrait pour la première fois acheter de la dette grecque (en théorie jusqu'à 50 milliards d’euros), quelque chose qu’elle n’avait jamais fait dans le cadre de son programme de QE.



Tags : BCE, Covid-19, QE

Dans la même rubrique :
< >





Coronavirus : 60.000 personnes au chômage technique

12/03/2020

Les Verts : quel programme pour les faiseurs de roi de la municipale parisienne ?

06/03/2020

Contrat de travail : un premier chauffeur gagne face à Uber

05/03/2020

La réforme des retraites adoptée par 49.3

05/03/2020

Banques en ligne : l'adoption va bon train

27/02/2020

Les sociétés cotées versent toujours plus de dividendes

18/02/2020

Construction de logements : les chiffres en baisse en 2019

13/02/2020

Les classes moyennes, principales gagnantes des mesures socio-fiscales en 2020

06/02/2020