Inquiétudes politiques et nomination d'un nouveau DG chez Atos



Jeudi 5 Octobre 2023
Aurélien Delacroix

Atos, qui traverse une période de changements majeurs, est confronté à des questions à la fois stratégiques et politiques. Alors que la cession potentielle de Tech Foundations attire l'attention des députés, un nouveau directeur général prend les rênes de l'entreprise en pleine réorientation.


Négociations autour de la vente de Tech Foundations

Au début du mois d'août 2023, le groupe informatique français Atos, qui prévoit de se rebaptiser Eviden, a annoncé l'entrée en négociations exclusives avec le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky pour la cession de Tech Foundations, nouvelle entité issue de la scission d'Atos. Cette transaction, estimée à 2 milliards d'euros, vise à recentrer la société sur ses activités en cybersécurité et en informatique dématérialisée, tout en permettant de réduire sa dette. 

Ces négociations ont soulevé des préoccupations chez certains députés en raison du caractère sensible des activités de Tech Foundations. En réponse, un porte-parole de Daniel Kretinsky a assuré que ce dernier resterait un « actionnaire minoritaire » et « passif ». Dans ce contexte déjà complexe, Atos a également procédé à un changement de leadership en nommant Yves Bernaert, 55 ans et ancien directeur général d'Accenture Technology Europe, comme nouveau directeur général du groupe. 

Encore un changement de directeur général chez Atos

Il succède à Nourdine Bihmane, qui avait pris les commandes de l'entreprise en juillet 2022 en remplacement de Rodolphe Belmer, en poste pendant seulement six mois. Bernaert se concentrera sur le développement du nouveau groupe Eviden, si la scission d'Atos est validée par le conseil d'administration. Nourdine Bihmane, quant à lui, deviendra directeur général adjoint et restera à la tête de Tech Foundations.

La nomination de Yves Bernaert intervient dans le cadre d'un plan de redressement des activités du groupe. Selon un communiqué d'Atos, sa première mission sera d'accélérer ce processus. De plus, Philippe Oliva, qui occupait jusqu'à présent le poste de directeur général d'Eviden, « a pris la décision de quitter le groupe au terme d'une période de transition », alors que Diane Galbe, ancienne directrice générale adjointe d'Atos, rejoint les équipes de Tech Foundations.



Tags : Atos





SUV à Paris : pour le lobby de la voiture, surfacturer le stationnement est une fausse solution

08/02/2024

L'économie française sera à la peine en 2024

08/02/2024

« Taxe lapin » : Gabriel Attal promet de s’attaquer aux rendez-vous médicaux non honorés

01/02/2024

Déficit budgétaire de la France : en 2023, la situation est pire que prévu

25/01/2024

Défaillances d’entreprises : le pire quatrième trimestre depuis 30 ans

18/01/2024

Tabac : baisse des ventes encore en 2023

11/01/2024

Bonus réparation : les réparateurs ont augmenté leurs tarifs

04/01/2024

« Réduflation » : vers plus de transparence dans la grande distribution

04/01/2024
Facebook
Twitter