Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus



Jeudi 23 Septembre 2021
Anton Kunin

Les frais bancaires sont très disparates d’un établissement à l’autre, et cet écart s’est encore creusé en 2021, apprend-on d’une nouvelle étude de Moneyvox.


Des écarts importants même au sein de banques régionales appartenant à un même groupe

Certaines banques restent très chères, tandis que d’autres sont carrément gratuites… Tel est le constat fait par le média Moneyvox à l’issue de sa dernière étude. Les néobanques, très peu chères les années précédentes, sont de plus en plus nombreuses à être gratuites : le profil Premium peut ne rien payer chez Boursorama Banque, Fortuneo et ING, et le profil Classique paiera uniquement les frais de découvert, le cas échéant. Les jeunes sont mieux lotis : pour eux, les néobanques Aumaxpourmoi, Boursorama Banque, Fortuneo et Revolut sont toujours gratuites.

Pas de gratuité du tout dans les banques traditionnelles en revanche, quel que soit le profil. Un jeune paiera en moyenne 36 euros par an, un profil Classique 173 euros et un profil Premium 220 euros. Attention cependant, ce ne sont que des moyennes – les écarts restent très importants entre les banques, y compris selon les régions au sein d’un même groupe bancaire. Il peut ainsi y avoir jusqu'à 54% de différence chez Crédit Agricole, 77% chez Banque Populaire, 90% entre deux Crédits Mutuels, et jusqu'à 214% chez Caisse d'Épargne.

Le Crédit Coopératif, la banque traditionnelle la moins chère pour la plupart des profils

Quant aux banques les moins chères, le grand vainqueur est le Crédit Coopératif. Cet établissement est d’ailleurs généralement la banque traditionnelle la moins chère partout en France, et jusqu'à deux fois moins chère que ses concurrentes. Les jeunes, quant à eux, trouveront encore moins cher chez LCL : ils y paieront 26 euros/an. Les packages des Caisses d'Épargne et des Banques Populaires s’avèrent également intéressants pour un profil Jeune.

Pour les autres profils et dans les autres banques, en revanche, les packages, souvent poussés par les conseillers à l'ouverture d'un compte, peuvent être bien plus chers que les services à l'unité. Selon les calculs de Moneyvox, pour le profil Classique, deux tiers des packages entraînent un surcoût, notamment dans la plupart des Crédits Mutuels (28% de surcoût moyen), mais aussi dans la plupart des Crédits Agricoles ou des Banques Populaires.







Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021