Éducation financière : pas d'évolution positive des connaissances des Français



Jeudi 30 Juillet 2020
Anton Kunin

Les connaissances financières des Français restent stables, voire se dégradent sur certains points entre 2019 et 2020. Aucune évolution positive n’est à signaler, fait savoir la Banque de France au terme de son enquête annuelle sur l’éducation financière.


L’inflation et le taux d’intérêt, deux notions mal intériorisées

En termes de connaissances financières, les Français ont encore des progrès à faire ! Pour arriver à ce constat, la Banque de France a testé un échantillon de plus de 2.000 personnes sur la maîtrise de différentes notions financières. Il en ressort que seuls 42% comprennent la notion d’inflation (à savoir qu’avec une même somme d’argent, un an plus tard on peut acheter moins).

La maîtrise de la notion du taux d’intérêt apparaît elle aussi insuffisante. À la question « supposons que vous déposiez 100 euros sur un compte d’épargne offrant un taux d’intérêt garanti de 2% par an, combien y aura-t-il dessus à la fin de la première année, une fois les intérêts crédités ? », seuls 62% donnent la bonne réponse. Et à la question de savoir combien ils toucheront sur ce comte au bout de 5 ans, seuls 46% donnent la bonne réponse.

Certains produits bancaires et leur fonctionnement restent mal connus

La connaissance du taux annuel du Livret A laisse elle aussi à désirer. L’enquête fait apparaître que l’ancien taux d’intérêt du livret A (0,75%) est encore bien ancré dans l’esprit des Français : seuls 3 répondants sur 10 citent le bon taux à 0,5%. Dans le reste des enseignements de cette enquête, 52% des Français savent ce qu'est un crédit renouvelable, 42% savent ce qu’est le TAEG, 76% savent ce que sont les agios, 48% connaissent le livret d’épargne populaire et 21% connaissent l’offre bancaire spécifique.

Les connaissances sur quatre points sont en recul sur un an : le taux du livret A, les notions d’agios et de TAEG et le calcul de taux d’intérêt. La connaissance des autres notions reste stable. Globalement, seuls 20% des répondants considèrent avoir une connaissance élevée sur les questions financières.

L’enquête a été menée sur un échantillon de 2.153 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population française, selon la méthode des quotas. Les répondants ont été interrogés du 20 mai au 5 juin 2020 (2.002 en ligne et 151 par téléphone).




Dans la même rubrique :
< >





Le permis de louer débarque à Perpignan

24/09/2020

E. Leclerc conforte sa position de numéro 1 de la grande distribution

24/09/2020

Airbus, vers de nouvelles suppressions d'emplois ?

17/09/2020

La fraude aux prestations sociales reste un sujet brûlant

10/09/2020

Seuls 8% des Français sont « multi-bancarisés »

03/09/2020

Chute importante de la fréquentation dans les musées parisiens

03/09/2020

Jouets contrefaits : les volumes des saisies ne diminuent pas

27/08/2020

Jean Castex : le plan de relance sera présenté le 3 septembre

26/08/2020