Au bord du gouffre, WeWork peut-il survivre ?



Jeudi 10 Août 2023
Aurélien Delacroix

La startup autrefois très prometteuse WeWork est de nouveau au bord du précipice, avec une chute vertigineuse de sa valorisation et une perte nette considérable pour le deuxième trimestre 2023. Malgré les tentatives de redressement, la situation continue de se détériorer, laissant planer des doutes sur l'avenir de l'entreprise.


La dégradation économique spectaculaire de WeWork

Victime de la dégradation de l'économie mondiale, WeWork, leader new-yorkais des bureaux partagés, traverse une passe difficile. Sa valorisation boursière s'est effondrée à 442 millions de dollars, contre 47 milliards en 2019. L'entreprise a vu son action en Bourse chuter de 24% après avoir annoncé une perte nette de 397 millions de dollars pour le deuxième trimestre 2023. 

Les problèmes sont nombreux, cela va de la difficulté à recruter de nouveaux locataires à la lutte contre l'essor du télétravail. David Tolley, PDG par intérim de WeWork, pointe également l'offre excédentaire dans l'immobilier commercial et la concurrence croissante dans le coworking flexible comme causes de la dégradation. La nécessité d'une restructuration profonde est évidente. 

Une restructuration inévitable et la quête d'un nouveau souffle

Les solutions envisagées par la direction passent par des licenciements, des fermetures de bureaux déficitaires, la négociation de conditions plus favorables pour les baux et peut-être l'émission de titres de dette ou la vente d'actifs. WeWork doit également faire face à une crise de liquidités et une crise de gouvernance. En mars, l'entreprise a réussi à renégocier sa dette, et son investisseur historique SoftBank a réinjecté 1 milliard de dollars, mais cela semble insuffisant. 

L'éviction du fondateur Adam Neumann en 2019, puis le départ de Sandeep Mathrani, ont également entraîné des bouleversements au sein de la direction. La tentative de redressement depuis octobre 2019, le refinancement en catastrophe par SoftBank et l'entrée en Bourse n'ont pas suffi à stabiliser la situation. Le modèle économique de WeWork, après avoir bénéficié de plus de 22 milliards de dollars de financements, n'a toujours pas prouvé sa validité.



Tags : WeWork





Un premier trimestre 2024 encourageant pour la croissance française

02/05/2024

Amazon condamné en Italie pour pratiques commerciales déloyales

25/04/2024

La SFAM en liquidation judiciaire : consommateurs et salariés sur le carreau

25/04/2024

Vers un Compte épargne temps universel pour les salariés français

18/04/2024

Crise de croissance chez Tesla

18/04/2024

Défaillances d'entreprises : nouveau record au premier trimestre 2024

11/04/2024

Échec des négociations sur l'emploi des seniors

10/04/2024

Le gouvernement lance l’Ecobalyse, une sorte d’éco-score de l’habillement

04/04/2024
Facebook
Twitter