14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour



Jeudi 2 Septembre 2021
Olivier Sancerre

Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH et spécialiste du luxe, étonnait le monde de la finance en investissant dans Carrefour il y a 14 ans. Il souhaite désormais se désengager de l'enseigne de grande distribution.


Perte des deux tiers de la valeur de l'action

En mars 2007, Bernard Arnault devenait le deuxième actionnaire de Carrefour, derrière la famille fondatrice Halley. Avec le groupe Agache, une de ses holdings, et avec l'aide du fonds d'investissement Colony Capital, le patron de LVMH s'emparait alors de 9,1% du capital de l'enseigne. Un investissement qui n'a pas porté ses fruits, bien au contraire : en 2008, Carrefour subissait en effet une de ses pires années (-48,4%), faisant plonger son cours dans les tréfonds. D'ailleurs, l'entreprise paie toujours cette performance catastrophique, l'action ayant perdu deux tiers de sa valeur en 14 ans.

En septembre 2020, Agache décidait de revendre une partie du capital détenu dans Carrefour (3,1%), et un an plus tard c'est l'intégralité de ses parts restantes (ce qui représente environ 5,7% du capital de Carrefour) que le groupe va proposer à des investisseurs institutionnels. 

Vente du capital

« Après 14 années au cours desquelles nous avons soutenu Carrefour en tant qu'actionnaire de long terme, nous avons décidé de poursuivre la réorientation de nos investissements », explique Bernard Arnault dans un communiqué. Ce dernier estime que Carrefour « dispose de tous les atouts pour amplifier son renouveau » grâce à des actionnaires familiaux reconnus et une équipe dirigeante « de grande qualité ».


C'est justement sous l'impulsion d'Alexandre Bompard, PDG actuel de Carrefour, que l'enseigne a rebondi en s'adaptant plus rapidement aux besoins des consommateurs. « Agache a accompagné l’histoire du groupe Carrefour avec constance pendant 14 ans », indique-t-il. Le patron du groupe salue le travail réalisé avec Bernard Arnault : « Depuis mon arrivée, j’ai pu compter sur la confiance et le soutien sans faille de Bernard Arnault à chaque étape de la transformation du groupe ». 



Tags : carrefour





Labels alimentaires : l’UFC-Que Choisir dénonce la faiblesse des exigences

30/09/2021

Hébergement-restauration : les effectifs ont fondu de 237.000 personnes durant la crise sanitaire

30/09/2021

Frais bancaires : l’écart entre les établissements se creuse toujours plus

23/09/2021

EDF pourrait reprendre l'activité nucléaire de GE à Belfort

23/09/2021

« Dernière crise avant l’Apocalypse », ou pourquoi notre système actuel n’est plus viable

16/09/2021

Un « cru » exceptionnel pour l’épargne réglementée en 2020

09/09/2021

France : 13% des PME risquent le dépôt de bilan d’ici 2024

02/09/2021

14 ans plus tard, Bernard Arnault sort du capital de Carrefour

02/09/2021