FagorBrandt forcé de déposer le bilan



Jeudi 7 Novembre 2013
Jean-Baptiste Le Roux

Cela faisait quelques jours que la menace planait sur le groupe électroménager qui produit notamment les marques Vedette, Brandt, Sauter, et De Dietrich. Mercredi, la filiale française, FagorBrandt, qui emploie 1 900 personnes dans l'hexagone, vient de demander sa mise en redressement judiciaire. La filiale espagnole va elle aussi déposer le bilan.


Assisterait-on à la fin d'un géant de l'industrie ?
Assisterait-on à la fin d'un géant de l'industrie ?
Les syndicats le redoutaient, les dirigeants l'ont fait. Mercredi, lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire, la direction de FagorBrandt s'est prononcée en faveur d'un placement en redressement judiciaire.

Actuellement, les quatre usines françaises du groupe ont cessé leur activité, faute de matières premières. FagorBrandt, faute de trésorerie, n'arrive plus à payer ses fournisseurs qui ont donc stoppé leur livraison. Même son de cloche pour la société mère espagnole, Mondragon, qui emploie 5 700 salariés dans cinq pays tels que l'Espagne, la France, la Pologne, le Maroc et la Chine. Son dépôt de bilan a d'ailleurs été annoncé peu de temps après celui de sa filiale française.

Le groupe semble sur la fin. Fagor est endetté à hauteur de plus de 800 millions d'euros, dont 250 millions pour la seule filiale française, à court de solution et de trésorerie pour se retourner. Quant à la filiale polonaise, elle vient elle aussi de jeter l'éponge. De plus, Mondragon vient de renoncer à renflouer une nouvelle fois Fagor.

A l'heure actuelle, les conseillers d'Arnaud Montebourg reçoivent les responsables des collectivités locales où son situées les usines FagorBrandt pour essayer de trouver une solution. Mais existe-t-elle vraiment ?








Crédit immobilier : nouvelle hausse des taux d’usure début 2021

31/12/2020

La fusion entre Tiffany et LVMH validée par les actionnaires

31/12/2020

Théâtres et cinémas : le Conseil d’État valide le maintien de la fermeture

24/12/2020

Livret A : nouvelle collecte nette positive en novembre

23/12/2020

Crédits à la consommation : les établissements prêteurs dans le collimateur de l'UFC-Que Choisir

17/12/2020

Économie : la Banque de France esquisse des perspectives moroses

17/12/2020

Le chômage partiel est prolongé jusqu'à fin janvier, et peut-être au-delà

10/12/2020

Uber se sépare de ses activités dans les voitures autonomes

09/12/2020