​Les Français ont dépensé 25 108 euros pour une voiture en 2015



Jeudi 14 Avril 2016
Paolo Garoscio

L'Argus automobile a publié mercredi 13 avril 2016 sont étude sur le marché automobile en France et il confirme qu'il reprend des couleurs. Après plusieurs années de baisse à la suite de la crise de 2008, le marché est en pleine croissance : les Français achètent plus et plus cher si bien que le prix moyen investi dans une voiture en France n'a jamais été aussi élevé. Une augmentation portée également par le succès des SUV.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Les Français ont, en 2015, dépensé 25 108 euros pour leur voiture neuve : du jamais vu. Ce prix moyen est en forte hausse par rapport à 2014 : +5 %. L'effet d'un renouveau de modèles mais également du succès incontestable des SUV qui, plus chers en moyenne, fait léviter les prix. De fait, les voitures à plus de 25 000 euros représentent désormais 43 % des ventes, contre 39 % en 2014.

Les modèles SUV (Sport Utility Vehicle) confirment leur attrait sur le marché du neuf et les constructeurs peuvent être contents. Avec un prix en moyenne supérieur de plusieurs milliers d'euros à leur équivalent classique, ils permettent de faire augmenter le prix moyen investi dans une voiture par les Français de 1 100 euros sur un an. Par rapport à 2010 cette augmentation a été de 5 350 euros.
Mais l'Argus précise également que, d'une manière générale, toutes les catégories de voitures ont vu leur prix augmenter en 2015, d'au moins 4 %.

Niveau carburants, malgré le scandale Volkswagen, les Français ont continué de préférer le Diesel à l'essence : 58 % des véhicules neufs achetés en 2015 utilisent ce carburant. Mais on remarque que celui qui a été longtemps le carburant préféré des Français recule : il représentait 63 % du marché en 2014. La tendance, par ailleurs, ne devrait pas s'inverser : entre le scandale des moteurs truqués, les critiques contre la pollution du Diesel et la baisse du prix du pétrole qui permet à l'essence d'être moins chère, les Français devraient se détourner de ce carburant en 2016.




Dans la même rubrique :
< >





Ryanair : pas de remboursements malgré le confinement

05/11/2020

Produits non essentiels : « c'est le bordel » selon Michel-Edouard Leclerc

05/11/2020

L'aéroport le plus fréquenté d’Europe est désormais… Roissy-Charles de Gaulle

29/10/2020

Sodexo annonce la suppression de 2.000 postes

29/10/2020

Assurance chômage : fort bond des dépenses de l’Unédic en 2020

22/10/2020

Cadres : les intentions d'embauche sont au plus bas

15/10/2020

Lourd déficit pour le régime des retraites en 2020

15/10/2020

Forte dégradation du chômage en 2020

07/10/2020